Son of Fukushima

de Beth Murphy, Beth Balawick⎥ International⎥ 50′

Une maison ancestrale contaminée. Une longue tradition d’élevage interrompue.
Filmé sur une période de cinq ans, SON OF FUKUSHIMA combine action en direct et animation, pour peindre un portrait intime et délicat d’une famille touchée par deux tragédies nucléaires – Hiroshima et Fukushima.

L’avis du comité documentaire de CINA :

Nous sommes en immersion dans la vie de Saichi et sa famille durant plusieurs années. Rare famille ayant subi deux catastrophes nucléaires (Hiroshima et Fukushima).
Saishi est fermier, étant l’ainé de sa famille il a repris l’exploitation familiale comme le veut la tradition. Suite à la catastrophe de Fukushima il est contraint de quitter sa ferme et être relogé le temps que l’Etat décontamine ses terres et l’autorise à y retourner.Avec connivence et générosité, les deux réalisatrices nous proposent d’accompagner Saishi durant les années de décontamination, au cœur des problématiques du plus grand processus de nettoyage radioactif que le monde n’ait jamais connu, et Saishi doit également faire face à d’autres questionnements, notamment ses responsabilités envers ses parents vieillissants.

Tout ceci fait de Son of Fukushima un film touchant et très fin pour décrire une situation inimaginable par le parti-pris du cinéma immersif, avec des touches de cinéma d’animation dans les allers-retours dans le passé de cette famille et ce pays.
Son of Fukushima est un documentaire tout en pudeur et en retenue à l’image de la culture japonaise.

Production : Marmitafilms et Principle Pictures

Un film soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine