AYA

de Simon Coulibaly Gillard  | France | 2021 | 1h31

Aya grandit avec sa mère sur l’île de Lahou. Joyeuse et insouciante, elle aime cueillir des noix de coco et dormir sur le sable. Pourtant, son paradis est voué à disparaître sous les eaux. Alors que les vagues menacent sa maison, Aya fait un choix : la mer peut bien monter, elle ne quittera pas son île.

L’avis de la commission cinémas verts

Aya se déroule sur l’île de Lahou, en Côte d’Ivoire, où les habitants subissent la montée des eaux et sont contraints de partir ou de reculer leur habitation s’ils veulent rester. La montée des eaux n’impacte pas que les vivants, les morts, eux-aussi doivent être déplacés pour ne pas être engloutis par l’océan.

Aya est une jeune femme joyeuse qui vit avec sa mère et son petit frère au bord de l’eau. Elle est profondément attachée à sa terre, et refuse catégoriquement de quitter l’île. On explore avec elle, de jour comme de nuit, un paysage qui est voué à disparaître.

Au-delà de la perte d’un territoire, c’est l’enfance d’Aya qui s’efface peu à peu, son exil à la capitale la plongeant dans sa vie d’adulte.

Doté d’une photographie superbe, ce film sensoriel est à la lisière du film documentaire. ​

Sortie le 15/06/2022

Distribution : La 25ème heure

Le film est soutenu par l’ACID, retrouvez des éléments sur leur site

Téléchargez le dossier pédagogique élaboré par le FIPADOC