Birds of America

de Jacques Lœuille | France | 2020 |

Birds of America raconte une contre histoire politique des Etats-Unis à travers les oiseaux disparus de l’œuvre du peintre naturaliste français et père de l’écologie américaine, John-James Audubon.  Au début du XIXe siècle, le peintre français, parcourt la Louisiane pour peindre tous les oiseaux du Nouveau Continent. La découverte des grands espaces sauvages encourage l’utopie d’une jeune nation qui se projette dans un monde d’une beauté inouïe. Depuis, le rêve américain s’est abîmé et l’œuvre d’Audubon forme une archive du ciel d’avant l’ère industrielle. Sur les rives du Mississippi, Birds of America retrouve les traces de ces oiseaux, aujourd’hui disparus, et révèle une autre histoire du mythe national.

L’avis de la commission Cinémas verts

Après son premier documentaire « Le Journal de Théodore Kracklite » où Jacques Loeuille suivait les traces d’une expédition  archéologique imaginaire, le réalisateur s’attaque ici à une histoire bien réelle et pourtant tout aussi onirique : celle de l’ornithologue  et naturaliste français : Jean-Jacques Audubon.
1810 : Audubon a 25 ans et il décide de répertorier les oiseaux d’Amérique. Il ne sait pas encore que son travail titanesque sera capital et deviendra la mémoire « vivante » d’une faune quasi disparue 200 ans plus tard.
Le documentaire prend place à notre époque où l’utopie du Nouveau Monde n’existe plus : l’œuvre d’Audubon devient alors une archive du ciel d’avant l’ère industrielle.
Véritable voyage au coeur de la Louisiane, le long du Mississippi, le spectateur oscille entre ses peintures, les témoignages des peuples indiens et le paysage actuel.
Sans jamais rentrer dans le jeu de la culpabilisation, le lien se tisse entre disparition animale et humaine. Un travail de mémoire poétique et nécessaire.

Distribution : KMBO