Bonjour

de Yasujirō Ozu⎥1959⎥États-Unis⎥1h35
Avec Keiji Sada, Yoshiko Kuga, Chishū Ryū.

Dans un lotissement de la banlieue de Tokyo. Minoru et Isamu, deux frères, réclament à leur père, Keitaro, un téléviseur. Ils jalousent leurs voisins qui sont les seuls à posséder un poste dans le quartier. Leur père ne cède pas et pour mettre un terme à cette discussion, leur ordonne fermement de se taire. Prenant au mot l’injonction de Keitaro, les deux jeunes garçons décident de ne plus parler à quiconque. Ils ne répondent donc plus aux salutations de leurs voisines, qui ne manquent pas de se sentir offensées. Les médisances gagnent le quartier et jettent le trouble dans les relations entretenues par la famille de Keitaro avec le voisinage…
LE MAÎTRE JAPONAIS LIVRE UN VÉRITABLE CHEF-D’OEUVRE SUR L’ENFANCE

Deuxième film en couleurs de Yasujiro Ozu, à la trame narrative proche de celle de Gosses de Tokyo (1932), Bonjour prolonge les réflexions chères au cinéaste – les conflits de générations, l’occidentalisation progressive du Japon, notamment à travers l’essor de la société de consommation – grâce à une mise en scène magnifiquement épurée. Ozu s’amuse ici à décortiquer le quotidien d’un quartier de banlieue, avec son lot de commérages et de mal-être inavoué, pour finalement aller à rebours du discours dénoncé par les enfants : loin d’être anodins, les paroles et les gestes de tous les jours sont essentiels pour la communication. Ozu parsème son oeuvre de personnages théâtraux et de situations cocasses, parfois à la limite du burlesque. Bonjour est l’un des films les plus joyeux du cinéaste, atteignant l’équilibre parfait entre minimalisme, humour et observation minutieuse du quotidien.

Dans le cadre de la rétrospective ADRC : Yasujiro Ozu partie 2

Distribution : Carlotta Films

> Sortie en salles le 08 décembre 2004 et le 20 juillet 2005
> Sortie au cinéma le 30 avril 2014 en version restaurée inédite
> Sortie au cinéma en 2018 dans le cadre de la rétrospective OZU EN 10 FILMS (version restaurée 2K inédite)

> Fiche du film par l’ADRC

> Le dossier de la retrospective

> Images disponibles dans le site du distributeur