RUN RAVEN RUN

de Michael Rainin | 2021 | Etats-Unis | 1h40 |

Documentaire révolutionnaire sur la musique Tzigane, narré par l’acteur Michael Madsen, le film raconte comment les traditions anciennes sont bousculées par de nouveaux mouvements qui voient le jour au sein d’impénétrables ghettos. Il montre comment l’émergence de la jeunesse redéfinit les valeurs obsolètes de la société. Dans une époque marquée par le mouvement Black Lives Matter on découvre les mêmes forces à l’œuvre au sein de la diaspora Tzigane. 
Leur reconnaissance en tant que citoyens de notre société est encore bafouée, mais la richesse de leur musique est indéniable.

Et pourtant, les Tziganes sont encore aujourd’hui des parias… chassés tels des charognards qui se nourrissent des cadavres laissés au sol. 
Les personnages du film eux, ont appris à voler. Aujourd’hui les longues traditions de la musique Rom se situent à un carrefour décisif. Les anciens commencent à s’éteindre, la musique électronique bouscule le genre, et les jeunes se sont tournés vers le son du hip hop pour raconter leurs vies hors du commun. On y retrouve le personnage principal du film Toto et ses sœurs sorti en 2014 (Prix du meilleur documentaire au Festival de Zurich et Varsovie) qui est aujourd’hui un jeune de 18 ans en pleine ascension.

Malgré un lourd héritage historique marqué par le sceau de l’esclavage, de l’holocauste et de la pauvreté, la musique a toujours été le ciment de la culture Tzigane. Des déserts du Rajasthan jusqu’aux ghettos de Bucarest, Run Raven Run explore l’écho des peines et des joies qui jaillissent de l’âme invaincue de la musique Tzigane.

Le film sera proposé à la programmation pour le Mois du doc 2022.

Distribution : Rainpix