Baby Face

de Alfred E. Green ⎥Etats-Unis⎥1933⎥1h16

Avec Barbara Stanwyck, George Brent, Donald Cook, Alphonse Ethier, Henry Kolker, Margaret Lindsay.

Ignoblement prostituée par son père, Lily Powers (Barbara Stanwyck) part à New York. Elle gravit les échelons d’une banque, utilisant les hommes comme marchepied…

Lorsque la MGM sort Red-Headed Woman de Jack Conway, avec Jean Harlow, qualifié par une critique « film le plus dépravé jamais sorti d’Hollywood », la Warner souhaite rivaliser en produisant Baby Face. Dans ce film, tourné un an seulement avant l’instauration du code Hays, Barbara Stanwyck, resplendissante, et George Brent occupent les premiers rôles, et l’on remarque John Wayne, tout jeune, en second plan. Alfred E. Green métaphorise les étages de l’immeuble de la société où travaille Lily (Barbara Stanwyck) pour illustrer son parcours jusqu’au sommet. Avec un humour irrésistible, elle effectue son ascension en un battement de cils, affirmant, d’étage en étage, son élévation sociale et son pouvoir sexuel.

Baby Face est un film Pré-Code de 1933 avec Barbara Stanwyck, et George Brent dans les rôles principaux. On retrouve également dans les seconds rôles le très jeune John Wayne. Il existe 2 versions de ce film : la version censurée diffusée dans les cinémas à l’époque et la version non censurée « director’s cut » si on peut dire. C’est bien entendu, cette dernière version qui donne tout son sens au film. La version censurée enlève tout le caractère sulfureux de l’oeuvre voir même une compréhension de certaines scènes. Le film est une oeuvre d’importance dans l’immense filmographie d’Alfred E. Green.

Affiche Baby Face

Rétrospective Forbidden Hollywood

La Rétrospective en 10 films,  » Forbidden Hollywood, l’ère Pré-Code «  est soutenue par l’AFCAE et par l’ADRC.